Reconversion professionnelle de dresseur canin

Suite à mon invitation de partage de témoignage, Célia a répondu à mon appel pour nous faire partager son expérience. Au mois de juillet, j’ai eu la chance d’échanger avec elle sur son parcours de reconversion professionnelle.

Présentation

Célia est une passionnée des animaux et tout particulièrement des chiens. Elle en a d’ailleurs deux adorables qui portent les noms de Pirate et Jimy. Tous les deux sont des rescapés de la SPA. Lieu dans lequel elle a d’ailleurs été bénévole tant sa passion est grande.
Tous deux ont permis à Célia d’exercer sa passion de dresseur canin.

Pirate, au caractère bien trempé, est un joueur malicieux qui porte très bien son nom. Elle lui a appris à gérer sa relation trop fusionnelle avec son maître.
Du côté de Jimy, le travail est encore en cours. Il est un jeune chien d’à peine 1 an et demi. De son côté, le souci réside du côté de la gamelle. En effet, il peut être adorable mais se transforme en petit démon si on tente de lui prendre son assiette.

La vie avant et les difficultés rencontrées

Avant de penser à une reconversion, Célia a travaillé en tant que commerciale. Elle a toujours su qu’elle n’occuperait pas ce poste jusqu’à la fin de sa vie. Elle s’était même fixé un âge décisif : la trentaine.

Côté difficultés ? Elle n’en a pas vraiment rencontrées. Le seul point noir aurait été le côté financier de la formation. Pôle emploi l’a bien accompagné et comme elle avait bien travaillé son projet en amont, tout c’est donc bien ficelé.

Ses difficultés aujourd’hui sont de créer un site internet et se faire connaître.

Vers une décision de reconversion

Après de multiples recherches et questions, elle a fini par sauter le pas et quitter son emploi pour vivre de sa passion. Aujourd’hui, elle souhaite exercer le métier de dresseur canin et proposer une pension d’un nouveau genre aux propriétaires de nos amis à 4 pattes.
C’est lors d’un stage de découverte que son projet à démarrer puisqu’il l’a convaincu de se lancer dans cette voie.

C’est donc business plan sous le coude et idées positives plein la tête qu’elle a démarré sa nouvelle vie. Son certificat de capacitaire est prévu pour septembre et il sera le Graal qui lui permettra de devenir son propre patron. A la suite duquel, elle pourra créer son entreprise.

Elle a créé un groupe sur Facebook pour rassembler des propriétaires d’animaux afin de cibler d’avantage leurs besoins : Nos animaux et leur bien être.

Et maintenant ?

Depuis sa décision d’entamer une nouvelle vie, les changements ont été totaux !

Mentalement elle a remis en question sa vision des choses à savoir qu’il est important de prendre sa vie en main. Et surtout, qu’il est important de faire ce qu’on pense le mieux pour soi ! Pour sa part, les chiens ne sont pas qu’une passion.

Elle souhaite aujourd’hui faire en sorte que chiens et maîtres soient bien ensemble. Pourquoi ? Tout simplement car ils ont besoin l’un de l’autre…dans de bonnes conditions. L’éducation ménagère où les chiens et les maîtres ne sont pas leur place est une chose qu’elle ne cautionne pas du tout. En effet rien de tel pour que les deux soient malheureux…

En tout cas, elle a surtout pris confiance en elle, ce qui n’était pas le cas avant.

Elle attend de pouvoir lancer son activité. Elle dispose encore de temps et son mari est d’un grand soutien moral même si des questions se posent en matière d’organisation et de structure…

Son prochain RDV avec la BGE (réseau national rassemblant des associations qui accompagnent les créateurs d’entreprises) sera le 1er septembre pour voir s’ils acceptent avec le conseil régional qu’elle fasse une formation d’un mois et demie pour créer son entreprise.

Ses conseils pour ceux qui souhaitent suivre la même route

Célia conseille à toutes les personnes qui sont en phase de reconversion de bien se remettre une bonne fois pour toute en question. En d’autres termes : savoir si l’envie de tout changer est réelle ou si c’est juste une passade.

Si le changement est essentiel, il faut bien négocier une rupture conventionnelle avec son employeur en discutant et expliquant les motivations de quitter un CDI ou CDD pour vivre le métier que l’on souhaite. Sans oublier d’intégrer à son projet son conjoint et enfants s’il y en a car le but est de réussir. Ceci ne pourra pas se faire si ce n’est pas compatible avec sa vie personnelle ! Le but n’est pas de tout gâcher mais d’être heureux.

Une fois que tout ceci est intégré, prendre soin de ne pas écouter les personnes de son entourage qui n’y croient pas ou qui seraient jalouses…

> Pour découvrir son site ou faire appel à ses services je vous invite à visiter son site web :

cd-dog logo

2 Réponses to “Reconversion professionnelle de dresseur canin

  • Daniel DIJOUX
    1 année ago

    Merci pour cet article très bien écrit mais surtout fort de réalité et de transparence. j’espère qu’il suscitera l’envie de s’épanouir à d’autres tout comme le fait ma courageuse épouse !! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *