Rétrospective sur l’année 2016

Les fêtes de fin d’année pointent leurs nez. C’est peut-être l’occasion pour vous de vous remémorer certains souvenirs avant de passer à une nouvelle année pleine de nouveaux buts et objectifs. Quels ont été les évènements marquants qui se sont écoulés au cours de cette année 2016 ? Vous avez éventuellement réalisé un rêve ou des rêves de votre bucket-list ?

Je vous propose une petite rétrospection de cette année 2016, qui a été pour moi une année vraiment surprenante…

Un début d’année 2016 comme les autres

Le début de cette année 2016 était comme tous ces débuts d’années. Les fêtes terminées tout le monde a repris son train-train quotidien. Les jours se sont enchaînés, sans surprise, sans envie aussi. Le point positif a été l’évolution de mon fils et notre façon de nous organiser autour de lui. Avant ce début d’année on essayait comme on pouvait de tout gérer au mieux mais c’était parfois compliqué ;). Nos journées se ressemblaient donc, et mes humeurs étaient comme à leurs habitudes très changeantes.

J’étais toujours sur un projet important au boulot qui me prenait beaucoup d’énergie. Je savais à l’avance à quoi m’attendre. Bref, c’était un début d’année sans surprise et comme les autres avec son lot de mauvaises surprises, de stress et de démotivations.

Un été compliqué mais déterminant

Attention, préparez-vous, je vais vous écrire un roman…

Comme cette année avait démarré comme les autres, mes fins de journée me laissaient de plus en plus grognon. Je pensais au jour suivant qui me laisserait surement comme toujours dans cette situation professionnelle peu enrichissante finalement. Tout ça ne me convenait plus et je n’aimais pas du tout le tournant que prenaient les choses.

Quand tout avoir ne suffit pas

Même si l’ambiance y était et que mes collègues étaient parfaits (je les salue au passage ;)), je manquais cruellement de motivations. Quand et comment j’en étais arrivée là ? Pourquoi je me posais toutes ses questions ? Pourquoi maintenant ? Je ne pas comprenais pas, au fond de moi quelque chose n’allait pas même si j’avais tout. C’était très bizarre ! Effectivement, j’ai un super mari, un super bébé, une super famille, des super amis, des supers collègues, un emploi en CDI, une maison, des chats, … et j’en passe. Je n’étais pas à plaindre et loin de là ! Malgré tout, intérieurement ça n’allait pas.

D’abord, je me souviens, je passais mes journées à râler. J’étais de plus en plus fatiguée, je donnais plus toujours plus de mon temps, de ma personne. Je travaillais les week-ends, le soir, je me faisais toujours du souci. Est-ce que j’avais bien fait telle ou telle tâche ? Qu’est-ce que je dois faire demain pour régler ce problème ? J’en rêvais la nuit… Le pire dans tout ça, c’est que personne ne m’a obligé à le faire ! Je me suis mise dans cette situation toute seule.

Prendre des décisions difficiles

Un jour mon corps ma dit “stop” et je me suis retrouvée en arrêt. Je n’avais plus la possibilité de travailler. Et là, je me suis retrouvée avec moi-même et mes questions me sont revenues. Je ne pouvais pas continuer comme ça c’était une évidence. Il fallait que je me décide : rester dans cette situation ou quitter mon job ? Un avenir prévisible et mauvais pour ma santé ou un avenir flou et incertain dans lequel je ne reproduirais pas les mêmes erreurs ? J’ai finalement fait mon choix.

J’ai donc quitté mon emploi après avoir signé une rupture conventionnelle. Ça a été une décision très dure à prendre. J’étais très attaché à l’environnement dans lequel je travaillais et j’étais très proche de mes collègues. J’ai été rangé dans la case “demandeur d’emploi” au mois d’août. À partir de cette date, je peux vous dire que ma vie à changer  comme prévu mais pas du tout en mal 😉

Une fin d’année 2016 pleine de promesses

Entre le mois d’août et aujourd’hui, on ne peut pas dire que j’ai “chômé” (haha). Tout s’est enchainé à une vitesse vertigineuse. Mon avenir est devenu plus clair voire très limpide et je sais exactement ce que je veux et ce que je ne veux plus.

Le déclic qui tombe du ciel

Tout s’est débloqué un soir, comme par enchantement. Je me suis rappelée les personnes que j’ai aidées dans ma vie et je me suis dit : “mais ça, ça a du sens pour moi !”. Il fallait que je trouve quelque chose dans cette voie. J’ai décortiqué ce que je trouvais sur le net et puis je suis tombée sur le métier de coach. J’ai su que c’était ce métier que j’exercerais car c’était celui qui se rapprochait le plus de mes valeurs, de mes envies et qui m’inspirait. Puis, je me suis intéressée au développement personnel. J’ai lu énormément d’articles, de livres, j’ai vu des vidéos, etc. Encore à ce jour, je ne m’arrête plus ! J’ai même créé ce blog. Ça a été une révélation pour moi.

En parallèle, j’ai fait un bilan de compétences pour faire le point.  Vous savez quoi ? Le métier de coach est ressorti fortement comme un métier qui pouvait me correspondre. Il y en avait d’autres mais quand j’ai vu ça sur le papier, je savais que je prenais la bonne direction et que j’avais su m’écouter.

Dépassement de soi

Résultat, j’ai commencé une formation en comptabilité et gestion d’entreprise, j’ai participé à des ateliers, j’ai fait un suivi individuel pour la création d’entreprise, j’ai été à des salons sur entrepreneuriat, j’ai réalisé mon business plan, j’ai fait de belles rencontres. Il me reste encore beaucoup de choses à faire et à apprendre mais je peux vous dire que je ne pensais pas être capable de tout ça en si peu de temps. Je me rend compte jour après jour à quel point nos croyances limitantes (cette petite mauvaise voix comme j’aime l’appeler) nous bloquent et nous font regretter les vies dans lesquelles nous évoluons.

Quand on me parle de “dépassement de soi”, je peux vous dire que ces mots ont pris tous leurs sens depuis que je suis plongée dans cette aventure. J’ai le sentiment de ne pas être encore arrivée au bout de mes capacités. J’ai encore tellement de ressources à donner pour ce projet.

Bilan final

Pour conclure, je dirai que cette année me semble meilleure que celle de l’année dernière et que la prochaine sera d’autant mieux que celle qui vient de s’écouler. Je n’aurais jamais imaginé tout ça : devenir entrepreneuse, me prendre en main, m’écouter tout simplement… Si j’ai pu faire tout ça malgré mes peurs et ma situation actuelle, alors pourquoi pas vous ? Sortez de votre zone de confort et osez. J’ai trouvé la place que je dois occuper pour m’épanouir en 2016 et pour les années futures. Et vous, êtes vous bloqué dans une vie professionnellement qui ne vous convient plus ? À quoi voulez-vous que l’année prochaine ressemble ?

« Il y a des choix incertains, des décisions difficiles à prendre mais il n’y a rien contre l’envie et la détermination. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *